Le Culte

Qu'est-ce que le culte ? 

Le culte : une vitalité communautaire 

La vie spirituelle a toujours une dimension communautaire. C’est difficile d’aimer tout seul ! En Jésus-Christ, l’Église devient ce lieu familial où l’on est entouré de frères et sœurs. La vie de l’Église trouve son centre au culte, temps de rassemblement, ouvert à tous, qui est comme une source qui rafraîchit et permet de déposer les fardeaux, ou une nourriture pour le chemin de la vie.

Par le chant, la prière, l'écoute de la Bible, le partage de la Cène, le culte permet de se laisser décentrer pour accueillir ensemble la Parole de Dieu en Jésus-Christ, de lui présenter les préoccupations de notre monde et de recevoir sa force pour vivre et témoigner de l'Évangile.

Ce temps de culte communautaire permet à tous, individuellement et communautairement, de se présenter à Dieu, de recevoir sa Parole, de se laisser rejoindre par un Parole qui le relève, le transforme, le renvoi dans le monde pour être témoin de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ pour le monde : une Bonne Nouvelle d'espérance, de fraternité et d'amour inconditionnel de Dieu pour nos vies, indépendamment de qui nous sommes.

Le culte communautaire est le lieu d'égalité de tous par excellence, chacun avec sa foi, son histoire, sa relation à Dieu qui lui est propre, tous, nous sommes invités, sans distinction, à faire corps.

Le culte communautaire :

  • C’est l’altérité, c’est la place pour une parole différente, nouvelle et dérangeante, celle de Dieu partagée ensemble. Elle brise mon monologue intérieur, casse mes projections et nourrit mon existence en l’inscrivant dans un dialogue.
  • C’est le frère qui est la solidité de ma foi quand je doute et pour qui je suis prière quand la sienne devient impossible, c’est le monde qui me pousse à l’engagement et à l’intercession.
  • C’est l’universel qui me rappelle l’héritage reçu de la nuée de témoins et la diversité culturelle dans laquelle s’inscrit aujourd’hui la Parole.
  • Le culte communautaire constitué de multiples visages, c’est la mission de l’Église s’inscrivant dans des vies bien concrètes.

Le culte doit être vécu les portes grandes ouvertes sur le monde et la société. La communauté croyante n’est pas sourde aux inquiétudes, aux questions, aux souffrances et elle manifeste et participe à la recherche de sens, de justice, à la soif d’espérance qui habite tout un chacun.

Le culte n’est pas un temps que l’on offre à Dieu. Dieu n’a besoin ni de nos prières, ni de nos louanges. C’est un temps que Dieu nous donne parce que c’est lui qui agit dans nos vies à travers la communion fraternelle, la parole et les sacrements.

Le culte est lié à ce qu’il y a de plus fondamental. C’est une relation qui structure et qui façonne une identité croyante.

Le culte : une vitalité personnelle

Au-delà de l'aspect communautaire qui se dégage du culte, l'aspect personnel de chacun permet de former ce qu'on appelle "communauté". En effet, l'Eglise est UNE en tant que communauté parce-que plusieurs se sont réunis au même endroit.

Chacun, avec ses forces et ses dons, sa foi et son histoire, est une partie de la communauté, à part entière. Chacun, trouvant sa place dans la communauté, se présente à Dieu en ce temps de culte.

Chacun, et tous, est amené à se mettre en présence de Dieu, aussi bien lorsqu'il le prie que lorsqu'il l'écoute. Le temps de culte est pour chaque croyant un temps de retour sur soi-même, dans son être et dans sa foi, mettant pleinement sa confiance en Dieu pour lui exprimer ce qu'il a sur le cœur : sa reconnaissance, ses faiblesses, ses demandes. Au fil de la liturgie, le croyant est invité à cheminer, en lui, avec la communauté.

De même, le temps de culte permet à chacun de se laisser rejoindre par la Parole, par l'écoute de la Bible et la prédication, par les chants et la prière. Se laisser rejoindre par la Parole, se laisser transformer par elle, se laisser décentrer, entendre, par nos oreilles et par notre cœur ce que Dieu veut pour nos vies, nous invitant à avoir une foi, une vie, intelligente, non pas l'intelligence raisonnée mais l'intelligence du sens, en se laissant guider par celui qui nous invite à ce temps : Dieu.

Le culte, ce temps de pause, se veut être un envoi pour tous, un envoi joyeux dans le monde et dans notre vie quotidienne.