Qui sommes-nous ?

LE CONSEIL PRESBYTÉRAL

Le conseil presbytéral est un groupe d’hommes et de femmes élus par l’assemblée générale locale. Il est l’instance dirigeante de la paroisse, c’est lui qui prend les grandes orientations et décisions, sur le plan spirituel comme sur le plan matériel. Il travaille en collaboration étroite avec le pasteur. Il se réunit une fois par mois. Entre deux réunions, le bureau du Conseil assure avec le pasteur le suivi. Au Mans, le Conseil est également présidé par une femme depuis fin 2012.


La Présidente: Catherine Cascaro

……………………………………………

Pasteure : Sophie Ollier

Vice-présidente : Hélène Mirabel

Secrétaire: Isabelle Castioni

Trésorière: Florence Puaud

Claude Chemin

Isabelle Gabaix

Yves Madiba

Anne-Chantal Taschon

……………………………………………

De l’Église Réformée de France à l’Église Protestante Unie

L’Église Réformée de France (E.R.F.) est née en 1938, principalement de la réunion des courants libéraux et orthodoxes qui s’étaient organisés en diverses unions à l’occasion de la séparation des Églises et de l’État français en 1905. Son noyau actif est constitué de 50 000 familles, mais plus de 300 000 personnes participent à ses activités ou font appel à ses services. L’Église Réformée de France a un gouvernement de type « presbytéro-synodal », c’est-à-dire qu’elle est gouvernée à la fois par des « conseils presbytéraux » de conseillers élus (au plan local), et des « synodes » (au plan régional et national). Le synode national propose les grandes orientations et prend les décisions qui concernent lERF en général.

Dans la suite de la Concorde de Leuenberg (1973), l’ERF sest engagée dans un processus de rapprochement avec l’Église Évangélique Luthérienne de France (EELF) depuis le synode de Sochaux-Montbéliard commun aux deux confessions (2007). Le synode de Bourg la Reine (2009), également commun, s’est prononcé favorablement à la poursuite de ce processus devant aboutir en 2013 à une Église unie.

Les sessions extraordinaires des synodes ERF et EELF de Paris (15 et 16 janvier 2011) ont déterminé le nom de cette future Église : Église Protestante Unie de France – Communion luthéro-réformée (E.P.U.F.).

Cette union nest pas une fusion. Elle valorise les dispositions communes, tout en respectant les spécificités de chacune des deux confessions. Fidèle au principe protestant de lÉglise invisible, « l’Église protestante unie de France professe qu’aucune Église particulière ne peut prétendre délimiter l’Église de Jésus-Christ, car Dieu seul connaît ceux qui lui appartiennent ».

Les derniers Synodes de l’ERF et de l’EELF, réunis en mai 2012, ont adopté conjointement les textes qui organiseront la vie de l’Église Protestante Unie, et donné leur accord pour la dissolution de l’ERF et de l’EELF. Une nouvelle page de la vie de nos Églises ou plutôt de notre Église s’est ouverte devant nous!…

………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

Le dimanche 9 juin 2013 a eu lieu le culte d’inauguration de l’Église Protestante Unie au Mans et dans la Sarthe, point d’orgue dune semaine marquée par la confé-rence dElisabeth Parmentier sur le processus d’union et la Concorde de Leuenberg (1973) et la conférence de presse donnée par notre pasteur Agnès Lefranc et Fabienne Jaunay, présidente du CP.Parmi les officiels étaient présents à ce culte la Sous-préfète, une représentante du président du Conseil général, le maire du Mans ainsi que madame Karamanlis, députée de la Sarthe, de même que des représentants des cultes musulmans et juifs ainsi que d’autres Églises chrétiennes (catholique, orthodoxe, baptiste, adventiste).

En lire plus

………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

Les commissions

Différentes commissions ont pour but le bon fonctionnement des divers domaines de la vie paroissiale ; elles s’associent toutes les bonnes volontés !

Commission financière : Responsable : Florence Puaud

Commission animation : Responsable : Yvonne Servière

Commission repas paroissiaux : Responsable : Hélène Mirabel

Commission travaux :