Les Jeudis de l’été

– « J’sais pas quoi faire! Qu’est-ce que j’peux faire?  » gémit Pierrot le Fou (Bergman). 

– Car « l’éternité, répond Woody Allen, « c’est bien long, surtout vers la fin » quand on est seul!

– Pourquoi ne viendriez-vous pas aux « jeudis de l’été »? C’est convivial, c’est enrichissant, il y a même un goûter à la fin!… et c’est gratuit! 

– Et qu’y fait-on? 

– On cause, on apprend à se connaître et à s’apprécier. On est accueilli par des artistes-artisans, qui font dialoguer les mains de l’homme et la matière, qu’elles transfigurent en beauté. 

– Bien. Mais n’y a-t-il de jeudis qu’en été? 

– Non. Le projet a germé, dans certains cerveaux paroissiaux, d’instaurer un jeudi supplémentaire tous les premiers jeudis de chaque mois entre15 et 18 heures. N’oubliez pas de vous inscrire auprès d’Anne-Chantal. Alors… A bientôt!

NOS RENCONTRES

 Stéphane Arrondeau, maître verrier, qui nous entrouvre la porte de son art de couleurs et de lumière.   L’un des rares souffleurs de verre français, installé à Poncé-sur-le-Loir. Monde féerique entre le four, dont le feu rend le verre docile à la création, et une exposition d’objets déjà fabriqués, à la fois lumineux et chatoyants. 

 Jean-Luc Tancoigne, ébéniste, et Annette, sa femme, qui donnent ou redonnent vie, dans leur atelier de Rouillon, à ce noble matériau qu’est le bois.   Présentation de l’orgue par Liesbeth et Pierre-Yves Le Blé, facteur d’orgue. L’orgue sonne sous les doigts de Liesbeth !

 Accueil de Louise pour un atelier de peinture. François, son mari, nous a préparé des panneaux bien calibrés. Voici les pinceaux et les couleurs, un bouquet comme modèle. Alors, pas de discussion et au travail! Et bientôt, les bouquets fleurissent sur la table. 

 Accueil à «  La halte mancelle » où les SDF trouvent gîte et couvert. 

 Projection du film « St Germain ou la négociation » magnifiquement interprété par Jean Rochefort entre autres. 

 Et pour finir, tour du vieux Mans en « P’tit train » et visite / conférence sur la cathédrale offerte par la passionnante… et passionnée Mme Isnard. 

 Anne-Marie T.