En transition numérique !

La région Ouest et le Protestant de l’Ouest se sont engagés ensemble dans la transition numérique et lancent une version numérique gratuite du Protestant de l’Ouest

Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs années le ‘Protestant de l’Ouest’, journal régional de l’Eglise Protestante Unie de France en région Ouest perd ses lecteurs.

De nombreux efforts ont été réalisés par le conseil d’administration et le comité de rédaction pour améliorer le journal et trouver de nouveaux lecteurs, mais jusqu’à présent, les efforts n’ont pas permis de toucher un nouveau lectorat.

En accord avec le conseil régional de l’Eglise Protestante Unie de France en région Ouest, le conseil d’administration a décidé de proposer une version numérique du Protestant de l’Ouest gratuite.

Chaque mois, le journal sera accessible gratuitement (à l’exception d’un dossier thématique payant), soit sous forme d’un fichier ‘pdf’ à télécharger, soit sous forme d’un lien permettant de lire directement le journal en ligne, avec un ordinateur, une tablette numérique ou un smartphone.

Mais ce n’est pas tout !

La version numérique gratuite du Protestant de l’Ouest sera ‘augmentée’ d’une section supplémentaire, consacrée aux œuvres et mouvements.

Proposition unique dans toute la presse régionale protestante de France, cette section supplémentaire vous donnera accès aux dernières publications des différents mouvements protestants (Defap, mission populaire, Diaconesses de Reuilly, Fédération de l’Entraide Protestante etc.) et vous permettra de suivre ainsi l’actualité de ces mouvements.

Enfin, d’ici quelques jours une application gratuite pour Smartphone, développée avec la région Ouest permettra d’accéder aux différents numéros numériques du Protestant de l’Ouest.

Guillaume de Clermont, Président du Conseil Régional, EPUdF Ouest

 

Télécharger le journal en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.