Psaume 62, 2-3

Mon âme se repose en Dieu seul. Lui seul est mon rocher, ma délivrance, ma haute retraite ; je ne serai pas beaucoup ébranlé. Psaume 62, 2-3

Peut-on offrir à notre âme une bonne sieste en Dieu ?

Et oui, lorsqu’après un bon repas nous ressentons la fatigue, réflexe : « je vais faire une petite sieste de 20 minutes ! ».

A l’approche des vacances, quelle plus belle parole pourrions-nous entendre que celle d'un Dieu qui nous permet de nous reposer. Et pas seulement de reposer nos cœurs, mais de reposer nos âmes, ce qui fait l’essence de nos vies !

Nous avons vécu une année riche ! Riche d'idées, riche de réflexions, riche d'événements, riche de projets ! Cette année a été comme un bon repas ! L’heure de se reposer, de faire une sieste, est arrivée !

Le psalmiste, par sa prière, nous rappelle que le seul qui puisse nous offrir un réel repos, c’est Dieu ! Nous pouvons partir à l’autre bout du monde ou rester chez nous, nous pouvons nous retrouver au milieu d'une grande ville ou en haut d'une montagne, notre âme ne pourra vraiment s’apaiser que si nous la tournons vers Dieu.

 

Et si dans nos vies nous prenions le temps de nous (re)poser ? Qu’est-ce que cela nous apporterait-il ? Nous avons souvent peur de l’inaction, comme si tout allait disparaitre au moment où nous nous asseyons et réfléchissons !

Mais combien de fois Jésus s’est-il assis avec ses disciples et les foules pour prendre le temps de parler, de réfléchir ?! Souvent ! Très souvent même ! Relisez les Evangiles, vous verrez que souvent Jésus est assis et invite ses interlocuteurs à la réflexion. Ce qui ne l’a pas empêché d'être un homme d'action, bien au contraire ! Ses paroles faisaient sens parce qu’il les mettait en pratique !

Prenons le pour exemple, que ce soit dans nos vies personnelles mais aussi notre vie d'église ! Prenons le temps de nous asseoir et de penser, pour que nos actes qui en découleront fassent sens ! Basons nos réflexions et nos actions sur un rocher, et non sur du sable, sentons nos vies apaisées et délivrées, et non surmenées, comme le psalmiste nous y invite !

 

Entendons cette parole pour notre été, mais ne l’oublions pas à la rentrée ! Notre communauté entre aujourd’hui dans un nouvel élan. Ressuscitons, levons-nous ensemble, apaisés, assurés que notre âme est en Dieu et qu’elle en est fortifiée ! Dieu nous l’assure, si nous tournons nos cœurs et nos âmes vers lui, alors nos vies ne chancelleront pas, mais elles seront source de joie et de lumière pour ce monde !

 

Sophie Ollier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.